Freestyle ou ski acrobatique

Le freestyle est né un peu par hasard, d’un réflexe de survie. Dès le début des année 1850, de nombreux scandinaves ont abandonné les paysages de leur enfance pour les mines d’or de Califormnie. Il y ont organisé des concours de ski de vitesse. Les concurrents étaient munis de ski de 4 mètre de long. Et, afin d’arrêter la course folle de leurs planches, ils étaient contraints et forcés d’exécuter des figures qui étaient d’ailleurs mentionnées dans les manuels. Seulement, un beau jour, un norvégien a effectué une figure inconnue de ces manuels : un saut un peu catastrophique qui fut le premier saut périlleux à ski de l’histoire.

Les premières compétitions officielles ont eu lieu aux Etats-Unis au début des années 1970. Cette discipline a été reconnue par la Fédération Internationnale de Ski (FIS) en 1979 et est devenue une discipline officielle aux Jeux Olympiques d’Albertville en 1992.

La discipline compte quelques champions, dont Edgar Grospiron de la Clusaz (74). Il a d’ailleurs été le premier champion olympique de ski acrobatique en 1992 aux JO d’Albertville. Il a de plus été champion du monde en 1989, 1991 et 1995, le dernier ayant été organisé par la station de la Clusaz (74).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *