Auteur/autrice : Yannick Bouvard

 
guide pratique de location à la clusaz

Guide pratique de location à La Clusaz

Bienvenue dans notre guide pratique de location à La Clusaz ! Que vous soyez un amateur de sports d’hiver ou un amoureux de la nature, cette charmante station de ski des Alpes françaises saura vous séduire. Découvrez nos conseils et astuces pour trouver la location parfaite et profiter pleinement de votre séjour. Read More

découvrez l’ascension dorée d’Édouard loubet : de la cuisine de sa grand mère au bocuse d’or!

Découvrez l’ascension dorée d’Édouard Loubet : De la cuisine de sa grand-mère au Bocuse d’Or!

L’un des événements culinaires les plus attendus de l’année, le Bocuse d’Or, s’est tenu récemment à Lyon. Et cette année, c’est Édouard Loubet qui a brillamment remporté le titre tant convoité de meilleur chef cuisinier au monde. Retour sur cette compétition passionnante et sur le parcours exceptionnel de ce talentueux chef français.

Le Bocuse d’Or, créé en 1987 par le célèbre chef lyonnais Paul Bocuse, est une compétition internationale qui rassemble les meilleurs chefs du monde entier. Pendant deux jours, les candidats doivent réaliser des plats d’exception devant un jury composé de professionnels de renom. Le but : mettre en valeur le talent, la créativité et la maîtrise technique des chefs.

Édouard Loubet, chef étoilé et propriétaire de plusieurs restaurants en France, a su séduire le jury avec sa cuisine audacieuse et raffinée. Originaire de Valence, il est connu pour sa cuisine centrée sur les produits locaux et de saison. Son engagement pour une gastronomie respectueuse de l’environnement et pour le développement durable a également été salué par les membres du jury.

Pour remporter cette compétition, Édouard Loubet a dû faire preuve d’une grande créativité. Son plat principal était composé d’une alliance surprenante de viande de cerf et de légumes de saison. Il a également impressionné avec son dessert original à base de fruits et de chocolat. Sa présentation soignée et sa maîtrise technique ont été unanimement saluées par le jury.

Le parcours d’Édouard Loubet dans le monde de la gastronomie est impressionnant. À seulement 38 ans, il compte déjà plusieurs années d’expérience en tant que chef étoilé. Il a travaillé aux côtés de grands noms de la cuisine française, tels que Alain Ducasse et Michel Guérard, ce qui lui a permis de parfaire ses techniques et de développer son propre style culinaire.

Cette victoire au Bocuse d’Or vient couronner des années de travail acharné et de passion pour la cuisine. Édouard Loubet est un chef talentueux qui ne cesse de se renouveler et d’innover. Sa cuisine, à la fois moderne et respectueuse des traditions, séduit les palais les plus exigeants.

Le Bocuse d’Or est une compétition qui met en lumière le talent et l’excellence des chefs du monde entier. Elle permet également de promouvoir la gastronomie française et de mettre en valeur les produits du terroir. Édouard Loubet, en remportant ce prestigieux concours, contribue à faire rayonner la cuisine française à l’international.

Édouard Loubet a remporté le Bocuse d’Or grâce à sa cuisine audacieuse, créative et respectueuse des produits. Son parcours exceptionnel et sa victoire témoignent de son talent et de son engagement pour une gastronomie de qualité. Il est aujourd’hui considéré comme l’un des meilleurs chefs cuisiniers au monde et sa renommée ne cesse de grandir.

la clusaz et l’Énigme de la retenue d’eau : le conseil d’État gèle le débat

La Clusaz et l’Énigme de la Retenue d’Eau : Le Conseil d’État Gèle le Débat

Le projet de retenue collinaire de la Colombière, dans le massif des Aravis, continue de faire parler de lui. Le Conseil d’État a en effet rejeté, le mardi 3 octobre, les recours déposés par la commune de La Clusaz (Haute-Savoie) et le ministère de la Transition écologique et de la cohésion des territoires. Ces recours faisaient suite à la suspension de l’autorisation environnementale accordée par le préfet de la Haute-Savoie, permettant ainsi le démarrage des travaux.

Le jugement rendu par le tribunal administratif de Grenoble, saisi en référé par plusieurs associations de protection de l’environnement, avait déjà marqué une étape importante dans ce dossier. La décision du Conseil d’État ne constitue pas une décision de fond sur la validité du projet lui-même, mais elle confirme la suspension de l’autorisation environnementale accordée par le préfet.

Le maire de La Clusaz, Didier Thévenet, a réagi à cette décision en soulignant qu’il ne s’agissait pas d’une remise en question du projet dans son ensemble, mais plutôt d’une suspension temporaire en attendant une décision définitive qui pourrait prendre plusieurs années. En effet, le conseil municipal de La Clusaz avait voté le 17 août dernier un moratoire, suspendant ainsi le projet en attendant une décision finale.

Le projet de retenue collinaire de la Colombière prévoit la construction d’une réserve d’eau de 148 000 m³, dont les deux tiers seraient destinés à l’enneigement artificiel des pistes de ski, et le reste à l’eau potable. Évalué à 10 millions d’euros, ce projet est considéré comme nécessaire par la commune pour répondre aux besoins en eau et conforter l’enneigement de la station de ski dans un contexte de réchauffement climatique.

Cependant, les opposants au projet dénoncent une atteinte au milieu naturel et aux espèces présentes sur le site, ainsi qu’un accaparement de l’eau et une fuite en avant concernant l’enneigement artificiel du domaine skiable. Ces opposants avaient d’ailleurs occupé le bois de la Colombière à l’automne 2022 pour empêcher le début du chantier.

Certains défendent pourtant l’idée que stocker l’eau au printemps au lieu de la laisser s’écouler dans la mer pour la remettre sur les pistes l’hiver n’est pas une idée stupide. Ils rappellent également que l’eau des canons à neige n’est pas gaspillée ni polluée, puisqu’elle est rendue à la nature lorsque la neige fond. Selon eux, ce qui pollue le plus dans le sport d’hiver, ce sont les déplacements des vacanciers, leur chauffage et leur alimentation, et non pas l’activité du ski en elle-même.

Quoi qu’il en soit, cette décision du Conseil d’État marque une étape importante dans le débat autour de ce projet de retenue d’eau controversé à La Clusaz. Le moratoire en cours permettra de prendre le temps d’examiner les arguments des différentes parties prenantes et de rendre une décision définitive qui devra tenir compte des enjeux environnementaux, économiques et sociaux liés à ce projet. Affaire à suivre.

suspension du projet de retenue d’eau à la clusaz : une saga aquatique à 10 millions d’euros !

Suspension du Projet de Retenue d’Eau à La Clusaz : Une Saga Aquatique à 10 Millions d’Euros !

La commune de La Clusaz, située en Haute-Savoie, fait face à un problème majeur : l’alimentation en eau potable. En effet, la région a connu une sécheresse sévère en 2018, obligeant les autorités à mettre en place des mesures d’urgence pour garantir l’accès à l’eau. C’est dans ce contexte que la municipalité avait lancé un projet de retenue collinaire dans la vallée de la Colombière, qui devait servir à la fois à l’alimentation en eau potable et à la production de neige de culture. Cependant, ce projet est aujourd’hui suspendu, en attente d’une décision judiciaire qui pourrait prendre plusieurs années.

Le maire de La Clusaz, Didier Collomb-Gros, explique les raisons de cette suspension : « Nous avons décidé de ne pas engager 10 millions d’euros sans savoir si un jour on pourra mettre de l’eau dedans. En 2018, nous avons connu une sécheresse sévère et nous avions prévu une unité de filtration sur une retenue collinaire en cas de pénurie d’eau. Finalement, nous n’en avons pas eu besoin. C’est à partir de là que nous avons lancé notre projet de retenue en collaboration avec notre délégataire qui s’occupe de l’eau, afin d’assurer l’alimentation en eau de nos habitants. »

Les autorisations nécessaires pour la construction de la retenue ont été obtenues, l’enquête publique a validé le programme avec quelques remarques et le préfet a donné son feu vert. Cependant, des opposants au projet ont attaqué la décision en justice, ce qui a conduit à la suspension du projet en attendant une décision de la justice. Le Conseil d’Etat devra se prononcer sur la légalité de la suspension de l’autorisation environnementale prise par le tribunal administratif de Grenoble. Selon Didier Collomb-Gros, cette décision pourrait prendre entre deux et cinq ans, et en fonction du jugement rendu, les travaux pourraient être autorisés ou définitivement annulés.

La question se pose alors de savoir si un jour il sera possible de réaliser cette retenue collinaire dans un contexte où ce genre de projet suscite de plus en plus de contestations. Didier Collomb-Gros avoue que c’est difficile à dire : « On ne connaît pas le temps judiciaire, les élus vont peut-être changer dans quelques années et l’opinion publique aussi. Ce que je sais, c’est que nous avons vraiment besoin de cette retenue. »

En attendant une décision judiciaire, la commune de La Clusaz doit trouver des solutions alternatives pour assurer l’alimentation en eau potable de ses habitants. Didier Collomb-Gros explique : « Chaque année, nous sommes sur le fil du rasoir. La sécheresse de 2018 s’est reproduite l’an dernier. Notre commune ne retient pas l’eau, elle tombe en quantité suffisante mais s’en va. Nous n’avons pas vraiment de plan B se substituant à cette retenue. Nous allons essayer de maintenir nos équipements dans un bon état, de réduire au maximum les fuites sur le réseau, de le renouveler, d’améliorer nos captages et réservoirs, d’essayer d’interconnecter nos réseaux avec les communes alentour. Ce sont des petits travaux qui ne garantissent en rien l’approvisionnement en eau de nos concitoyens. »

Outre la question de l’alimentation en eau potable, La Clusaz doit également faire face à un problème de logement pour les permanents et les saisonniers. La commune a entrepris plusieurs projets pour répondre à cette demande, notamment l’acquisition d’un hôtel pour loger les saisonniers et la création de logements en BRS (bail réel solidaire) pour les jeunes à prix réduit. Cependant, ces projets sont également confrontés à des obstacles juridiques et administratifs.

suspension retenue collinaire la clusaz : une solution innovante pour la préservation de l’environnement

Suspension retenue collinaire La Clusaz : une solution innovante pour la préservation de l’environnement

La Clusaz, une charmante station de ski située en Haute-Savoie, est réputée pour ses paysages à couper le souffle et ses pistes de ski de renommée mondiale. Cependant, face à l’afflux croissant de touristes et à la nécessité de préserver l’environnement, la commune a récemment mis en place une solution innovante : la suspension retenue collinaire.

La suspension retenue collinaire est une technique de conservation de l’eau qui consiste à stocker l’eau de pluie dans des réservoirs souterrains, situés dans les collines avoisinantes. Cette eau est ensuite utilisée pour l’irrigation des pistes de ski, des espaces verts et des jardins de la station. Cette solution permet de réduire la consommation d’eau potable et de préserver les ressources naturelles.

Cette initiative écologique a été mise en place par la commune de La Clusaz en partenariat avec des experts en environnement et des entreprises spécialisées dans la gestion de l’eau. Les réservoirs souterrains, d’une capacité de stockage de plusieurs milliers de mètres cubes, ont été creusés dans les collines environnantes, à une distance raisonnable de la station.

Grâce à cette suspension retenue collinaire, la commune de La Clusaz est en mesure de réduire sa dépendance à l’égard des ressources en eau potable, souvent limitées et coûteuses. De plus, cette solution permet de préserver les nappes phréatiques et de protéger les écosystèmes fragiles de la région.

Outre ses avantages environnementaux, la suspension retenue collinaire présente également des avantages économiques pour la station de La Clusaz. En réduisant sa consommation d’eau potable, la commune réalise des économies sur sa facture d’eau, ce qui contribue à la viabilité économique de la station. De plus, cette solution écologique renforce l’attractivité de la station auprès des touristes soucieux de l’environnement.

La suspension retenue collinaire à La Clusaz a été saluée comme une initiative exemplaire dans la préservation de l’environnement. D’autres stations de ski en France commencent à s’intéresser à cette solution et envisagent de l’adopter pour réduire leur impact sur l’environnement.

En conclusion, la suspension retenue collinaire est une solution innovante et écologique pour la préservation de l’environnement dans les stations de ski. La commune de La Clusaz a montré l’exemple en mettant en place cette technique de conservation de l’eau, qui permet de réduire la consommation d’eau potable et de préserver les ressources naturelles. Cette initiative bénéficie à la fois à l’environnement, à l’économie locale et renforce l’attractivité de la station auprès des touristes. Espérons que d’autres stations de ski suivront cet exemple et contribueront ainsi à la préservation de notre planète.

Balade au Clair de Lune

Balade au Clair de Lune : Une soirée enchantée sous les étoiles

Un événement poétique au cœur des montagnes

Après une pause de dix ans, la Balade au Clair de Lune fait son grand retour au cœur des montagnes à La Clusaz. Cet événement magique propose aux visiteurs de se plonger dans un univers rempli de musique et de spectacles de rue. Le village entier sera éclairé à la bougie, offrant une parenthèse enchantée et poétique.

Programme d’exception

Concerts et installations

Le festival débute avec un concert « Electropening » de 19h à 20h, avec Illya Amar, un musicien renommé, DJ KRBN et l’Orchestre d’Harmonie de La Clusaz. Amar est un percussionniste classique qui a étudié à Paris et à Berlin. Il a joué dans divers ensembles et a collaboré avec des musiciens du monde entier, de l’Inde à l’Argentine.

L’installation « L’Extravagant Tourne Chatouille et ses Pious Pious », présentée par l’Atelier des inventions géniales, invite les spectateurs à une métamorphose poétique et mécanique, un rituel tout en plumage et musique curieuse.

La soirée se poursuit avec une série de concerts, dont le « Colectivo Caliente », un collectif de musiciens qui se consacre à la musique cubaine et afro-latine. Leur mission est de faire vivre l’héritage culturel des Amériques Noires à travers la musique, le chant et la danse.

Déambulations

Les déambulations seront animées par l’association Tribal Percussions, qui a pour but de promouvoir les percussions brésiliennes et la musique de rue en général lors de divers événements festifs.

Un spectacle à ne pas manquer

Cet événement unique en son genre promet une expérience inoubliable, avec une diversité de spectacles et d’activités à savourer sous le clair de lune. Que vous soyez un amateur de musique, un amoureux de la poésie ou simplement à la recherche d’une soirée différente et magique, la Balade au Clair de Lune a quelque chose à offrir à tout le monde.

mentionslegales ph